L’unique fois

Ta vie semblait trop dure
Tes jours des coups du sort
Vingt-cinq ans on endure
Croyant être plus fort

Suis-moi je suis la voie
Qui mène aux non-douleurs
Délaisse-moi tes choix
Trouve l’apesanteur

Quelle est douce la nuit
Écourtée au matin
Un doigt sur la folie
L’autre sur la gâchette
Prêt à conter fleurette
À la mort de l’humain

Suis-moi je suis la loi
Qui défie toute règle
Serre-moi dans tes bras
Volons d’un air espiègle

Je prendrai par la main
Tous tes bonheurs futurs
Étancherai ta faim
Deviendrai ton augure

Suis-moi je suis la foi
Qui traverse les cieux
Et dépose sur toi
Tous tes espoirs de mieux

Si tu joues les rebelles
Tu pourriras sur pied
Tu mourras asphyxié
Tu trouveras l’amour
Au milieu des bordels
De Kuala-Lumpur

Je suis l’unique fois
Le temps du renouveau
Qui mena tant de joies
Finir sur l’échafaud

(bis)