Licences des textes

J’ai appris en cours par un de mes professeurs qu’avait existé, pendant quelques temps, un endroit où les étudiants pouvaient télécharger des livres de cours, des mémoires, des monographies de tous les pays.
C’était, bien entendu, une plate-forme où les œuvres étaient distribuées de façon illégale, et les maisons d’édition obtinrent la fermeture de ce site internet.

L’histoire complète de cette fermeture et ses conséquences peut être consultée ici (en anglais), je me bornerai pour ma part à reprendre deux arguments en faveur d’une telle initiative :
– Les livres « orphelins », soit en rupture de stock et sans réimpression prévue, devraient être librement disponibles
– Ces documents scolaires étaient d’une importance vitale pour bon nombre d’étudiants et de chercheurs qui ne pouvaient pas se permettre de les acheter. Il y avait des élèves d’Amérique du sud, d’Afrique, d’Asie, d’Europe de l’Est…

Certains témoignages de commentateurs (lien juste au-dessus) sont édifiants, telle cette dame expliquant que sa première monographie avait nécessité un travail de dix ans et qu’elle n’en attendait aucune compensation financière, elle avait travaillé par amour de l’art.
On pourra objecter qu’offrir gratuitement son travail est bien une thématique de pays riche. Je répondrai tout à fait, étant donné que les étudiants des pays pauvres ont beaucoup moins de travaux de recherche à offrir car ils sont beaucoup moins nombreux à avoir reçu une éducation de haut niveau, en partie parce qu’ils n’ont pas accès aux contenus, lesquels sont sous licence propriétaire dans les pays développés. CQFD

Je déclare donc par la présente soutenir du fond du cœur toutes les initiatives visant à offrir gratuitement son travail (sous certaines conditions) aux personnes qui pourraient en avoir l’utilité. Mes textes ne seront pas utiles à des étudiants, mais je souhaite contribuer modestement à mon échelle à l’émergence d’une plate-forme où les personnes proposeraient leur travail sous une licence plus permissive.

Je m’engage à deux choses :

– À promouvoir d’autres types de licence que le copyright
– À placer mes contenus sur ce blog sous une licence en accord avec mes valeurs

J’étais tombé sur ce site, Creative Commons, qui explique très clairement sa démarche (fournir aux personnes une protection de leur œuvre qui soit plus flexible que le « tous droits réservés ») et propose une solution innovante.
Des différentes licences proposées, j’ai choisi CC BY-NC-SA :
– CC réfère à Creative Commons et à ses principes (libre distribution, adaptation, réarrangement de l’œuvre)
– BY signifie que l’on devra me citer en tant qu’auteur (attribution)
– NC interdit aux personnes la reproduisant de l’utiliser à des fins commerciales (non-commercial)
– SA signifie la réutilisation sous la même licence (share alike)

88x31

Cette licence est relativement restrictive sur l’échelle des Creative Commons. L’idée de la réutilisation de textes de manière économique ne me dérange pas, vous pouvez me contacter pour en discuter, mais je préfère être prévenu avant et ne pas laisser la porte ouverte a priori. Pour le reste, vous êtes libres :)

Bienvenue :)

Le titre reprend déjà deux choses que je voulais mettre en avant :

  • La joie et la bonne humeur :)
  • Le fait que vous soyez BIENVENUS !

Après quelques hésitations, décision de publier des nouvelles, des poésies et des dessins ici :)
Je n’ai pas vraiment le même niveau dans chacun des trois domaines, mais les visiteurs non plus ^^

Bonne visite,

FrançoisB**