Sous le soleil du désert

Thème galvaudé, bien sur.
Mais, que chacun doit aborder un jour, je pense.

Tu l’arpentes le jour, ton pré aux souvenirs.
Vieil homme ridé, seul, tes voisins te croient mort,
tu t’en moques.
L’underwood crépite sous tes doigts chaque soir.
Tabac dans la bouche, tu écris ton rêve
américain.

Sous ton ip masquée, tu hurles  »Liberté ! ».
Tes ongles si charmants courent sur un clavier
made in China.
Tu es jeune, bientôt tu goûteras le sang.
Si, devant les balles, tes cheveux te gênent,
coupe-les droit.

Tu avais les idées, les jolies tournures,
mûries des murmures et de tes longs soupirs
adolescents.
Ton manuscrit castré sur la table d’argent,
y penses-tu pendant tes heures de travail
»raisonnable » ?

Gloire, argent, pouvoir, certains y croiront fort.
D’autres chantent les mots dans un rapport, un tract
sans prétention.
Peu savent émouvoir le vrai cœur des hommes,
Pour la majorité, pigiste du réel,
c’est déjà bien.

Faisons fi des convenances et admettons-le :
semer des phrases pour les voir mourir vierges
nous chagrine.
Tuer le temps, la mort, voilà un noble but !
Nous aimons le désert, son soleil sur nos vies
et nos rêves.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s